Chercher un restaurant par nom :
Restaurants ambiance musicale
Restaurants brunch
Restaurant Ile de France
    Balard
    Boucicaut
    Brancion
    Cambronne
    Commerce
    Convention
    Dupleix
    Edgar Quinet
    Emile Zola
    Falguière
    Félix Faure
    Javel
    Lourmel
    Pasteur
    Pernety
    plaisance
    Segur
    vaugirard
    Volontaires
Recherche restaurants
            Arrondissements
Recherche restaurants
            Villes
    Paris
    Marseille
    Lyon
    Avignon
    Bordeaux
    Lille
    Nantes
    Montpellier
    Nice
    Toulouse
    Strasbourg
    Beaune
    Biarritz
    Cannes
    Colmar
    Deauville
    Dijon
    Grenoble
    Nimes
    Reims
    Rennes
    Rouen
    Saint-Malo
    Suresnes
    Versailles
Restaurant LA MOUSSON

45, avenue Emile Zola
75015 Paris

Ile-de-France
Métro(s) : Charles Michels - Javel

Tel : 01 45 79 98 52




Service+  Type de cuisine 
Guides  A noter 



Pour peu que l’on évoque le Cambodge, un mot revient sur toutes les lèvres : Angkor, Angkor la magnifique, Angkor la sublime, Angkor la mystérieuse…. Et l’on oublie un peu ce qui fait aussi la marque du Cambodge d’aujourd’hui : ses arts culinaires. Une cuisine élaborée, au carrefour du monde indien et chinois, et cependant si peu connue du public étranger. Et, pourtant, elle est d’une remarquable complexité et se distingue singulièrement de ses voisines, thaïe et vietnamienne. Elle s’écarte aussi de l’Inde pour le goût des épices brûlantes et des forts parfums ; elle s’éloigne d’autant de la Chine du fait de sa fraîcheur et sa faible teneur en graisse. Les plats cambodgiens sont un dosage savant de saveurs, de parfums, de couleurs aussi. Ce sont des combinaisons subtiles du doux et de l’acide, de l’acide et de l’amer, de l’amer et du piquant, du sucré et du salé. Un dicton de la sagesse khmère* ne préconise-t-il pas que « dans tes plats salés, mets un peu de sucre, et dans tes desserts, ajoute un peu de sel », une invitation à parcourir « cette Voie du Milieu » si chère à la doctrine de Bouddha ! Fruits acides, tamarins, sucre, jeunes pousses astringentes à l’agréable amertume, racines de lotus, tiges de nénuphar, herbes parfumées, menthe et gingembre, fleurs de papaye, sans compter les condiments de base employés par ailleurs, ail, oignon, vinaigre, poivre de Kampot, jus de citron vert, etc.. On ne peut imaginer le nombre de légumes et d’agrumes aux noms inconnus, d’herbages, de feuilles, de racines, d’écorces, de fleurs, qui entrent dans la composition et la préparation d’un mets dans la cuisine khmère*. Le Restaurant La Mousson a le plaisir de vous inviter au voyage des goûts et des saveurs du pays khmer* en vous faisant découvrir nos plats qui sublimeront votre palais.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de ce site et de vous proposer des services et du contenu adapté à vos centres d'intérêts.
En savoir plus.